top of page

Inconscient et langage

Dernière mise à jour : 4 déc. 2023


Il est clair que je peux ressentir la peur d'autrui sans en être conscient et répondre à cet effet par des manifestations que je ne remarquerai pas non plus.

Cette communication-là n'est pas langage car elle est simple réaction à un stimulus, elle n'est qu'une réponse passive et automatique, elle court-circuite le stade de la conscience qui caractérise toute utilisation d'un langage.

Car même si une réaction verbale peut être obtenue d'un sujet passif ( dissocié, sous hypnose, en narco-analyse, somnambule etc.), cette verbalisation ne peut pas avoir pour lui valeur de parole et reste quelque chose qui s'est passée hors de lui, comme une extraction d'appendice ou de suc gastrique, ne s'érige donc jamais en mouvement constituant du sujet, jamais enfin ne l'engage ni ne le définit.


On sait que c'est l'une des raisons pour lesquelles Freud a renoncé à l'emploi thérapeutique de l'hypnose. Le langage a donc pour fonction essentielle de faire passer à la conscience ce qui autrement resterait inexprimé, c'est à dire subi par nous, non pas inerte mais agissant selon le mode de l'inconscient.


Anne Ancelin Schützenberger - La Langue secrète du corps



Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Liste de posts
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Frederique Le Ridant
  • Instagram
  • Pinterest
  • X
  • TikTok
  • Twitter Basic Square
bottom of page